11 astuces indispensables pour créer tes cartes de visite

11 astuces indispensables pour créer tes cartes de visite

Ta carte de visite est un de tes supports de communication principal. Elle est indémodable, dans le sens où elle fonctionnera toujours et sera toujours utile et demandée. Elle est petite et légère, elle regroupe les informations principales de ton entreprise, elle se transmet facilement (main à main, dépôt dans ton local, dépôt dans d’autres boutiques, ajout dans un colis client …)

Mais pour que ta carte de visite est un réel impact, elle doit être conçue pour. Et pour cela je vais t’aider à connaître toutes les petites choses à respecter et à éviter pour créer une bonne carte de visite.

Ce qu’il faut appliquer pour une carte de visite réussie et qui fonctionne

1 • Noter les bonnes informations

Ta carte de visite doit transmettre les informations principales et utiles pour ton prospect ou ton client.

Il doit pouvoir, juste en regardant ta carte, savoir qui tu es, ce que tu fais et comment te contacter.

Le plus ?
Si tu as un site internet ou que tu es présent sur un réseau social, notes bien l’adresse.

2 • Utiliser un format standard

Le format classique est d’une forme rectangulaire et de dimension 8,5cm x 5,4cm. Autrement dit le format carte bancaire.

Ce format est pratique car il tient dans un porte-monnaie.
Il existe des formats plus grands, mais ceux-ci sont moins pratiques étant donné que les cartes en tiendront pas forcément dans les porte-monnaies de vos prospects et clients, et elles risquent de se perdre à droite et à gauche.

Vous pouvez tout de même pour une variante de format en utilisant le format carré, qui lui aussi tient dans un porte-monnaie.

3 • Respecter son identité visuelle

Et oui bien sûr, il faut absolument respecter l’identité visuelle de ton entreprise pour la création de ta carte de visite.

C’est comme ça que tu pourras être reconnu par tes prospects et clients.

Imagines si je faisais une carte de visite noir et rouge, avec d’autres typographies pour présenter mon activité. Cela serait complètement illogique.

En ayant une carte de visite qui respecte l’identité de ton entreprise, tes clients se souviendront de toi et te reconnaîtront plus facilement peu importe le support de communication.

4 • Bien choisir son papier, grammage et pelliculage

Si tu as une entreprise écologique ou une entreprise de produits de luxe, tu ne choisiras pas la même impression pour tes cartes de visite.

Une entreprise écologique pourra choisir un papier recyclé par exemple, quant à une entreprise de produits de luxe aura par exemple une carte de visite avec un grammage élevé, un pelliculage verni, pourquoi pas de l’embossage, de la dorure …
Imagines l’inverse, tu ne comprendrais pas le choix qui aurait été fait.

Tu l’auras compris, le choix de l’impression a tout autant d’importance que de respecter ta charte graphique, car ce choix va également influer sur ce que tu souhaites transmettre à tes clients ou prospects.

6 • Pourquoi ne pas rendre ta carte de visite utile ?!

Ta carte de visite peut avoir une utilité autre pour ton client, ce qui la rendra plus ou moins indispensable, il l’aura donc plus souvent en main et se souviendra d’autant plus de toi.

Pour te donner un exemple, je vais être dans l’extrême, mais je pense par exemple aux cartes de visite décapsuleur. Si tu tiens un bar, tu pourrais opter pour cette version de carte de visite.

Mais cela peut être, plus simplement, une carte de visite qui est aussi une carte de fidélité.

Passons au check-up de ce qu’il faut éviter :

1 • Utiliser un grammage trop faible

Ta carte de visite doit tenir dans le temps. Si tu utilises un grammage trop faible et non pelliculé, ta carte de visite s’abîmera très vite → coins cornés, texte effacé …

2 • Surcharger

Ta carte de visite doit être lisible facilement pour cela, il est inutile de faire de grands pavés de texte.

Logo
+ Nom de l’entreprise ou votre nom et prénom
+ activité
+ adresse
+ mail
+ tel
+ site internet et/ou réseaux sociaux.

Simple, concis et utile.

3 • Adresse web trop longues

Attention aux adresses e-mail à rallonge (j’ai déjà fais cette erreur lorsque j’utilisais l’adresse justyynphotographie@gmail.com).

C’est long, c’est compliqué, ça décourage.

Pareil pour les adresses de site internet. Lorsque tu crées un site internet gratuit, bien souvent l’adresse commence par le nom de l’hébergeur puis le nom que l’on a choisi.
Si je reprends mon exemple cela pourrait donner www.wix.com/website/justyynphotographie et cela est vraiment très long aussi.

Dans un cas comme celui-ci, il ne vaut mieux pas mettre le lien du site internet et utiliser un réseaux social où le lien est disponible dessus.
Sur ta carte de visite tu pourras alors noter uniquement ton « @ » avec le logo du réseau social.

4 • Utiliser le mauvais format colorimétriques

Si tu utilises des couleurs sur ta carte de visite tu devras la créer au format colorimétrique CMJN qui est spécialisé pour l’impression.

Car si tu utilises le format RVB tu risques d’avoir quelques surprises lorsque tu recevras tes visuels et que les couleurs ne seront pas les mêmes que celles que tu auras choisi sur ton écran d’ordinateur.

5 • Ne pas utiliser de gabarits

Lorsque tu veux créer une carte de visite, c’est dans 99% des cas pour l’imprimer.
Il faudra alors récupérer le gabarit d’impression auprès de ton imprimeur (les imprimeurs en ligne les propose directement sur les pages de chaque produit) afin de créer tes cartes d’après ce gabarit.

Les gabarits comprennent les marges de sécurité et marge de découpe.
Sans cela tu risques d’avoir des informations coupées à l’impression si tu as des textes ou visuels trop près du bord.

Voilà pour tout ces petits tips, j’espère t’avoir aider pour la réalisation de tes cartes de visite 😌

Tu peux également t’abonner à ma newsletter pour recevoir encore plus de contenus 

Ton entreprise mise en valeur au travers de photographies personnalisées

Ton entreprise mise en valeur au travers de photographies personnalisées

Lorsque l’on est entrepreneur, que ce soit solopreneur ou ayant une grande société, il faut se démarquer si l’on souhaite sortir du lot, se démarquer de ses concurrents et attirer de nouveaux clients.

Cela passe par diverses choses tel que, par exemple, la création d’une bonne image de marque qui elle se décompose d’ailleurs par la mise en place d’un branding ainsi que la réalisation d’une identité visuelle cohérente, percutante et unique.

Dans cette identité visuelle, on va retrouver le nom de la marque, le logo et ses déclinaisons, les couleurs utilisées, les typographies etc… mais également les visuels tel que les images, les icônes mais également les photographies.

Quand on commence, on peut éventuellement utiliser des photographies libres de droit que l’on trouve en ligne sur des sites spécifiques, mais si l’on veut se démarquer réellement et avoir une image de marque entièrement personnalisée et unique, il faudra alors avoir des photographies personnalisées et uniques, qui représentent concrètement notre entreprise et nous même.

C’est alors que vient la réalisation de ce que j’appelle “le reportage métier”.

Qu’est ce que le reportage métier ?

Il se compose de 3 parties, 3 prestations en une si tu préfères.

  • Les photos du local (ou des locaux)

Elles permettront de mettre en avant le lieu de travail, que ce soit un bureau de 20m2, une boutique de 50m2, un atelier de 150m2 …

  • Les photos portraits
    (de toi, et de ton équipe si vous travaillez à plusieurs)

Cela va permettre de mettre des visages sur des noms pour tes prospects, surtout si tu travailles principalement à distance. Mais également lorsque tu as une boutique par exemple, le fait d’avoir vu la personne en photo avant de la voir en vrai apporte un sentiment de proximité, on a l’impression de déjà connaître le professionnel qui nous accueil.

  • Les photos de mise en situation

Ces photos permettent de montrer le passage à l’action, permettent de créer un certain dynamisme si par exemple tu les partages sur ton site internet, sur les réseaux sociaux… , elles permettent également de montrer les procédés utiliser, et encore une fois que le prospect et le client se sente plus proche.

Et bien sûr, toutes ces photographies, comme je le disais un peu plus haut, vont apporter de la valeur à ton image de marque puisqu’elles seront uniques et entièrement personnalisées. Elles apportent un aspect plus professionnel à ton entreprise.

Comment bien préparer son reportage métier ?

Admettons que tu as déjà contacté ton.ta photographe et le devis est signé.

Saches déjà, que tu n’es pas obligé de réaliser toutes ces photographies en une fois. Tu peux très bien répartir les séances, en fonction de tes besoins du moment, en fonction de ton budget … Néanmoins saches tout de même qu’il peut être plus avantageux de réaliser le reportage dans son ensemble sur la même journée, car le.la photographe n’aura qu’un seul déplacement à réaliser, ce qui peut réduire le coût total de la prestation, alors que si tu fais en 3 fois, 3 moments différents, les déplacement seront décuplés et le coût global sera surement plus élevé.

  • Une fois que le devis est signé, il va falloir fixer une date (ou plusieurs)

• Penses à un moment où tu seras disponible pour accueillir le.la photographe, lui présenter les lieux, l’équipe, tes services et/ou produits …

• Penses à un moment où il n’y aura pas de clients sur place afin d’être disponible, de ne pas être interrompu.e toutes les 5 min, et également que les locaux soient libres pour réaliser les photographies
→ La seule possibilité que des clients soient présents est éventuellement pour les photos de mise en situation. Mais attention aux autorisations de droit d’image. Tes clients doivent être informés qu’ils vont être pris en photos, de la manière dont les photographies vont être utilisées (site internet, réseaux sociaux, flyers, plaquettes…), et doivent être d’accord avec cela (faire signer des autorisations d’images)

  • Prévenir ton équipe

• La prévenir qu’un.e photographe va venir

• La prévenir également de la réalisation des photographies de portraits s’il y en a de prévu
→ De la même manière que pour tes clients, les membres de ton équipe doivent être d’accord avec le fait d’être pris en photo et que les photographies soient utilisées à des fins professionnelles et commerciales.

• La prévenir afin de faire en sorte que toute l’équipe soit présente le jour J.

  • Préparer ton local

Qu’il s’agisse d’un bureau, d’une boutique, d’un atelier … ton local doit être préparé avant l’arrivé du/de la photographe :

• Il devra être rangé : pas d’objets parasites (poubelles visibles …)

• Il devra être nettoyé : Vitres, sol, poussière … (tout se voit sur les photographies !)

• Il devra être épuré : ce que j’entend par là, c’est que tout ce qui ne concerne pas ton entreprise devra être enlevé (affiches, flyers et cartes de visite d’autres entreprise ou évènement, les piles de papier sur les bureaux devront être enlevés…)

  • Préparer les mises en situation

Avant l’arrivée du/de la photographe tu devras savoir ce que tu souhaites mettre en situation afin de ne pas perdre de temps à réfléchir sur place ce que tu vas bien pouvoir faire ou présenter.

Si tu as des doutes n’hésites pas à en parler avec ton/ta photographe à l’avance.

Cela te permettra de savoir ce que tu dois préparer ou sortir à l’avance, si tu as besoin que d’autres personnes soient présentent (clients par exemple), si tu as besoin de mettre en route telle ou telle machine etc…

error: Ce contenu est protégé car il appartient à Azana 😉