Aller sur le blog

logo azana - Justine Putigny
Comment construire ton identité visuelle et booster ton entreprise ?

Comment construire ton identité visuelle et booster ton entreprise ?

Dans cet article je vais te donner les étapes clés pour construire ton identité visuelle.

Mais avant toutes choses, qu’est ce que l’identité visuelle ?

Si tu es encore un peu perdu avec ce terme, tu peux télécharger l’e-book que j’ai créé dans l’optique de tout t’expliquer.

Maintenant que tu es au clair avec la notion d’identité visuelle, je peux te transmettre les étapes clés pour la construire 🚀

1 – Les questions à se poser

Dans un premier temps il falloir que tu répondes à un certains nombre de questions qui vont te permettre, grâce aux réponses que tu donneras, d’avoir les clés principales pour ta recherche d’univers.

Ces questions, tu peux les retrouver dans l’article « Les questions à se poser avant de construire son identité visuelle »

2 – Le choix de tes couleurs

Maintenant que tu as répondu aux diverses questions, tu as normalement fait ressortir des mots clés, des valeurs, des adjectifs représentant ton entreprise.

Ce sont ces mots clés qui vont te permettre de déterminer les couleurs que tu vas choisir pour ton identité visuelle.

En effet, chaque couleur à une signification propre, et elles doivent être choisies judicieusement.

 

Combien choisir de couleurs et comment les choisir ?

Pour le nombre de couleur, tu en choisiras entre 3 et 5 maximum.

Et pour le comment ?

> Sélectionne dans un premier temps ta couleur principale.

Pour cela regarde quelle est la valeur qui ressort le plus dans les réponses que tu as écris aux questions de la 1ère partie ces étapes de construction et regarde la ou les couleurs qui correspondent le plus.

> Ensuite tu vas sélectionner ta seconde couleur

Et pour cela tu vas choisir une couleur qui va venir trancher avec la 1ère, qu’elle soit complémentaire tout en restant bien sûr cohérente avec ton message.

> Puis tu viendras ajouter une 3ème couleur

Elle permettra de lier les 2 premières. Encore une fois vérifies bien ce qu’elle représente pour rester cohérent.

> Enfin, tu sélectionnes 2 dernières couleurs,

Une assez claire et neutre qui va te permettre d’ajouter de la profondeur.
La seconde quant à elle sera une couleur foncée qui sera principalement utilisée pour ton texte.

Pour terminer la mise en place de ta palette de couleurs, tu vas déterminer la proportion de chaque couleur.

C’est à dire quelles couleurs seront le plus utilisées et celles qui viendront les accompagner.

Tu choisiras donc 2 couleurs dominantes, en veillant à ce quelle reflète bien ton image de marque.
La 3ème sera celle qui viendra compléter les premières et accentuer certains éléments clés.
La 4ème permettra de mettre en avant les éléments importants tel qu’un bouton sur ton site internet
Et dernièrement celle qui sera présente en petite touche, souvent la couleur la plus foncé qui te servira pour ton texte.

Que signifie chaque couleur ?

Pour réussir à sélectionner tes couleurs, tu peux te rendre sur l’article « Le choix des bonnes couleurs pour son image de marque » qui répertorie les diverses couleurs et leurs significations. Tu pourras alors déterminer celles qui représentent le mieux les valeurs de ton entreprise.

Comment construire sa palette ?

Ok, c’est bien jolie tout ça, mais comment je fais pour choisir ma couleur exacte ? Comment je peux visualiser les couleurs ensemble ?

Pour ça, je t’invite à te rendre sur le site Adobe Color qui propose une roue chromatique sur laquelle tu peux jongler avec les couleurs, les voir les unes à côté des autres.

Egalement, tu auras les codes de tes couleurs qui seront à garder précieusement.

→ C’est quoi le code couleur ?

C’est le code qui commence par un # suivi de chiffres et/ou lettres.

Chaque code est propre à chaque couleur et surtout les codes sont universels.

Donc que tu utilises photoshop, canva, si tu engages un graphiste, un webdesigner … ce sont ces codes que tu devras fournir pour retrouver à chaque fois LA bonne couleur.

3 – Le choix des typographies

Avant de les choisir je vais déjà t’apprendre quelles sont les différentes sortes de typographies et ce que chacune d’entre elles faire ressortir comme sentiments.

Comme tu n’es pas ici pour apprendre à devenir graphiste, je vais passer toute la théorie sur la création des typographies et on va passer directement aux différents types qu’il existe.

Les typographies serif (ou à empattements)

Les empattements sont les petits traits qui « dépassent » au bord des lettres. Et donc, toutes les typographies qui ont ces empattements sont appelés des typographies Serif.

Elles représentent l’élégance, la rigueur, la fiabilité, le haut de gamme.

Une typographie Serif connue de tous et toutes :

Times New Roman

Les typographies sans serif (ou sans empattements)

Tu l’auras donc compris avec l’explication des empattements que je t’ai faite avant, les typographies sans Serif sont celles qui n’ont pas les empattements sur les lettres.

Ces typographies représentent la simplicité, la neutralité, le minimalisme, l’audace, la douceur, le dynamisme.

Elles sont beaucoup utilisées pour l’écriture de texte car elles sont plus facile à lire sur de longs paragraphes que les autres typographies.

Une typographie sans Serif connue de tous et toutes :

Arial

Les typographies manuscrites

A ne pas confondre avec les typographies scriptes que l’on verra juste après.

Les typographies manuscrites ont, comme leur nom l’indique, une grande ressemble avec une écriture manuelle.

Ce sont des écritures à utiliser avec parcimonie (couverture d’un livre, design d’affiche, logo…) car en effet, un texte entier serait assez difficile à lire et on aurait tendance à vite abandonner la lecture.

Ces typographies représentent la créativité, la singularité, l’originalité.

Les typographies scriptes

Ces typographies imitent l’écriture cursive. Elles sont divisées en 2 catégories : formelles et informelles.

Les formelles sont celles qui vont rappeler les écritures incroyables du 17/18ème siècle, avec des boucles et des fioritures.

Les informelles sont apparues plus tard, elles sont plus modernes et plus lisibles.

Ces typographies représentent l’élégance, l’intemporalité, la créativité, la féminité, le sentiment artistique.

Les typographies display (ou fantaisie)

Tu l’auras compris avec leur nom, ce sont les typographies plus particulières, décoratives.

Elles sont beaucoup utilisées pour la création de logo, les titres sur des affiches …

En aucun cas on écrira un texte complet avec puisque cela sera quasi illisible.

Ces typographies représentent l’originalité, la flexibilité, la créativité et mettent l’accent sur le côté unique

Maintenant que tu connais les différents types de typographies, nous allons regarder ensemble les autres aspects d’une typographie et leurs impacts.

Car si une typographie en elle-même dégage certains ressentis, si elle est écrit en light ou en bold, si elle est en minuscule ou en majuscule etc, auront des impacts encore plus fort sur le message à transmettre.

L’épaisseur

→ Light, bold, semi-bold, medium, …

En fonction de l’épaisseur une typographie n’exprimera pas la même chose.

Light : délicatesse, douceur

Medium : Neutre, rassurant

Bold : Audace, puissance

L’espacement

L’espacement va être l’écart entre chaque lettre.

Condensed : Impression d’écrasement → confiance, vintage

Regular : Impression d’équilibre → Lisible, harmonie

Extended : Impression d’étirement → Haute de gamme, chic

La casse

La casse est en fait la distinction entre les minuscules et les majuscules.

minuscule : Informel, humain

MAJUSCULE : CLASSIQUE, SOLIDE

> Combien de typographies choisir ?

Si pour les couleurs ont peut en choisir jusqu’à 5, ici nous allons nous contenir à 2 voire 3 maximum de typographies.

→ Je te conseille une typographie sans serif pour tes textes.

Comme on l’a vu plus haut, ces typographies sont plus facile à la lecture et donc plus adaptées pour des textes.
Que ce soit les textes sur ton site internet, dans un carrousel Instagram ou encore dans un e-book.

→ Ensuite tu pourras choisir une autre typographie pour tes titres

Elle pourra également te servir pour mettre en avant un mot important par exemple.

Ici tu pourras choisir une typographie Serif, scripte ou manuscrite.

Attention tout de même à ce qu’elle reste facilement lisible.

Je te déconseille de choisir une typographie display, qui pourra être difficile à utiliser. Celle-ci sont plus souvent utilisées pour les logos.

→ Tu peux éventuellement choisir une 3ème typographie

Pour tes sous-titres ou aussi pour la mise en avant de certains mots clés ou mots importants.

 

Le tout est de faire attention à leurs connotations afin qu’elles restent en accord avec le.s message.s que tu souhaites transmettre

> Où trouver des typographies ?

Il existe beaucoup de site internet où tu pourras trouver des typographies, mais attention !

→ Premièrement, si tu télécharges des typographies gratuites, vérifie la licence afin que tu puisses l’utiliser librement à titre commercial

→ Pour les typographies payantes, fais également attention aux licences que tu choisis, et surtout n’achètent pas de typographies sans être sûr de tes choix. Ce serait gâcher de l’argent.

Tu peux te rendre sur des sites comme Google Fonts, Dafont, Font squirrel, qui sont des sites où tu pourras télécharger des typographies gratuitement.

Tu peux aussi te rendre sur pixelsurplus, myfonts, fontfabric

Petit conseil supplémentaire, pense bien à vérifier si la police comprend bien tous les caractères.
Les lettres, mais également les accents, les symboles (#@&…) et les chiffres.

4 – Passer à l’action

Tu veux passer à l’action mais du n’as pas le temps ?

Tu as la flemme ?

Tout ça te paraît énorme et tu as peur de ne pas t’en sortir ?

Bien que mes explications te paraissent clair, tu ne sais pas par où commencer ?

No panique ! Je peux t’aider à construire une identité visuelle aux p’tits oignons.

9 outils que j’utilise dans mon quotidien de freelance en 2022

9 outils que j’utilise dans mon quotidien de freelance en 2022

En tant qu’entrepreneur, on est toujours à la recherche de l’Outil qui fera la différence.

Que ce soit une question d’organisation, d’optimisation du temps, de maniabilité, d’intuitivité … on aimerait bien avoir les outils parfaits pour travailler.

Dans cet article, je vais te partager 9 outils que j’utilise dans mon quotidien de freelance et que je compte bien garder cette année.

Ce sont des outils qui m’aident à être plus productive et/ou à gagner du temps sur certaines tâches.

Notion

> organisation/gestion

Mon petit chouchou ❤️ C’est d’ailleurs pour cela que je te le présente en premier. (Bien que pour les autres il n’y aura pas d’ordre particulier, celui-ci c’est vraiment mon best)

Si tu ne connais pas encore Notion, c’est un outil puissant de gestion/organisation. Dedans tu peux avoir ton agenda, ton carnet d’adresse, ton planning journalier, mensuel, trimestriel, annuel, tu peux avoir tes bases de données de projets pro, perso et clients, ton calendrier éditorial, faire de la prise de notes…

Bref, tu l’auras compris, Notion permet beaucoup de choses.

C’est un outil totalement modulable à ta sauce. C’est à dire que mise à part si tu télécharges ou achètes des templates de page, tu pars avec une page blanche et c’est toi qui construit absolument tout ton espace.

Depuis que j’utilise Notion, ma productivité à augmenter en flèche.

À la place d’avoir 12 carnets, 52 post-it à droite et à gauche et utiliser 20 stylos différents, j’utilise Notion.

À la place d’avoir un agenda, un carnet d’adresse, 4 tableurs excels, … j’utilise Notion.

D’ailleurs, petit exemple concret, actuellement cet article de blog je l’écris sur Notion, sur l’article que j’ai créé dans ma base de données de contenus dans la catégorie “article de blog” 😌 ensuite il ne me restera plus qu’à aller le copier/coller sur mon site internet.

Canva

> création

Bon ok, j’ai dis qu’il n’y avait pas d’ordre à cette liste, mais je dois bien avouer que Canva est aussi un de mes chouchous

Mais cette fois-ci nous ne sommes plus sur de la gestion/organisation. On est maintenant sur de la création de visuels.

J’en entends certain.e.s d’ici > “elle est graphiste et elle utilise Canva ?!”

Et bien oui, je suis graphiste et j’utilise Canva au quotidien.

Mais qu’on soit bien d’accord, j’utilise Canva uniquement pour la création de mes visuels de contenus (post instagram, story instagram, épingles pinterest, ebook/workbook)

Lorsqu’il s’agit de créer un projet client tel qu’un logo, je passe sur logiciel de graphisme tel qu’Illustrator.

Néanmoins il s’avère que Canva est un outil intuitif, simple, et me permet de gagner un temps considérable sur la création de mes contenus. Alors pourquoi m’en privé ?

Spark

> emailing

On passe à l’e-mailing avec Spark. Ici je parle bien de gestion des e-mails et non de newsletters.

En gros Spark c’est un peu comme l’outil Mail de apple, mais en mieux.

Une appli avec un design moderne, une utilisation intuitive, et des fonctionnalités plutôt cool.

→ Tri automatique des emails en fonction de si c’est un mail ou une newsletter par exemple.

→ Possibilité de programmer l’envoie des mails. Plutôt pratique quand tu travailles la nuit ou le weekend, tu peux rédiger et programmer pour que ça parte le lendemain matin.

→ Bonne gestion des SPAMS. Il vraiment très très très rare qu’un mail de spam se glisse dans ma boite de réception.

→ Si tu travailles en équipe il est également possible de commenter un mail en internet, ou même de l’assigné à une personne pour qu’elle s’en occupe.

Mailerlite

> newsletters

Maintenant je vais te parler de newsletters. Après avoir tester Sendinblue, j’ai découvert Mailerlite et clairement je le préfère beaucoup plus.

Je le trouve plus facile d’utilisation mais surtout il y a des fonctionnalités intéressantes dans la version gratuite. Comme le simple de fait de pouvoir faire de l’A/B test (fonctionnalité payante chez Sendinblue par exemple)

Beaucoup d’entrepreneur que je suis utilise Converkit. Mais il faut passer rapidement en version payante si tu veux avoir accès à pas mal de fonctionnalité (oui je l’avais testé également).

Je pense que Mailerlite est une très bonne alternative lorsqu’on démarre une mailinglist pour une newsletter.

Peut-être que je switcherai sur Converkit plus tard, en attendant mon petit Mailerlite me convient parfaitement.

Onlypult

> gestion des contenus

Maintenant je vais te parler de newsletters. Après avoir tester Sendinblue, j’ai découvert Mailerlite et clairement je le préfère beaucoup plus.

Je le trouve plus facile d’utilisation mais surtout il y a des fonctionnalités intéressantes dans la version gratuite. Comme le simple de fait de pouvoir faire de l’A/B test (fonctionnalité payante chez Sendinblue par exemple)

Beaucoup d’entrepreneur que je suis utilise Converkit. Mais il faut passer rapidement en version payante si tu veux avoir accès à pas mal de fonctionnalité (oui je l’avais testé également).

Je pense que Mailerlite est une très bonne alternative lorsqu’on démarre une mailinglist pour une newsletter.

Peut-être que je switcherai sur Converkit plus tard, en attendant mon petit Mailerlite me convient parfaitement.

• Obtiens 10% sur ton premier abonnement en cliquant ici -> OFFRE ONLYPULT

Tally

> questionnaires

Tu connais peut-être Google Form pour la création de questionnaires ?

Et bien Tally c’est la même chose, mais en mieux 😁

C’est un outil de création de questionnaire mais au design beaucoup plus classe et pro. Tu peux personnaliser ton questionnaire, les couleurs, ajouter des images, …

Tu peux également créer des intégrations sur un grand nombre d’outil (notion, google sheets, slack, zapier, trello, asana …)

La version gratuite te permet de créer un grand nombre de questionnaire avec un nombre d’entrée illimitée. Personnellement j’utilise que la version gratuite.

Avec la version payante tu peux collaborer en équipe, customiser tes domaines, créer plusieurs espaces de travail …

 

Loom

> enregistrements vidéos

Loom permet de faire de l’enregistrement vidéo et audio, de ton écran, de toi ou des 2 en même temps. Je l’utilise pour tourner les vidéos de formations par exemple.

Ici j’ai pris la version payante car avec la version gratuite on est limité à des sessions d’enregistrement de 5 min ce qui devient vite pénible.

Adobe acrobat

> signature électronique

J’utilise Adobe acrobat principalement pour la fonction AdobeSign qui permet de faire signer électroniquement des documents à une tierce personne.

Je m’en sers donc pour la signature des devis et des contrats de mes clients.

Je préparer mon document avoir word, je l’exporte en PDF puis je l’envoie dans Adobe Sign. Ici je n’ai qu’à ajouter les champs où mes clients doivent remplir, dater et signer et leur transmettre par email.

Rapide, économique et écologique !

xMind

> mindmapping

Un petit dernier pour la route, un outil de gestion/organisation/brainstorming.

xMind est un logiciel de mindmapping. Un peu comme beaucoup d’appli il y a une version gratuite et une payante.

Pour ce que j’en fais, la version gratuite m’est laaaargement suffisante.

En fait, je m’en sers lorsque je fais du brainstorming d’idées de contenus.

Au centre je note juste “contenus” puis je décline pour avoir des catégories, puis sous-catégories et sous-sous-catégories … ce qui me permet de trouver un nombre d’idées de contenus assez énorme.

Par exemple, je vais avoir une catégorie “identité visuelle”, ensuite je peux sous catégorisé par :

Définition / création / utilisation

Puis dans définition je détail ce qu’elle comporte : typographies / couleurs / logo / …

Et dans typographies je vais pouvoir noter : les différents types / les erreurs à ne pas commettre / comment les choisir / …

Etc ….

Visuellement, ça donne ça :

Capture d’écran exemple mind mapping
error: Ce contenu est protégé car il appartient à Azana 😉