Les 5 étapes de création d’une identité visuelle

Les 5 étapes de création d’une identité visuelle

Faire construire ton identité visuelle c’est une chose, mais peut-être que tu te poses des questions.

Entre autre, quelles sont les étapes pour la construire ?

Pourquoi cela prend tant de temps ?

Alors voici un article afin de te présenter les étapes par lesquelles je passe lorsque je construis une identité visuelle.

1 • L’avant commencement

Avant toutes choses. Avant même que je me lance dans la recherche d’un quelconque univers, c’est à la personne qui m’a demandé son identité visuelle de travailler.

En tout cas j’ai besoin d’elle pour pouvoir lui créer un univers entièrement sur-mesure. Et pour cela, j’envoi un questionnaire afin d’avoir le max d’information sur la personne, son entreprise/sa marque, ses valeurs, sa cible, ses produits/services, etc…

Ce n’est qu’une fois que j’aurai la réponse à toutes ces questions que je pourrai commencer le travail.

Les réponses vont en fait me permettre de m’imprégner totalement de l’entreprise/marque, de son univers afin de pouvoir le retranscrire au plus juste visuellement.

2 • Le moodboard

Maintenant que j’ai tout ce qu’il me faut pour m’imprégner de cet univers, je vais commencer à l’imaginer visuellement.
Et je vais construire un moodboard. Ou, une planche de tendance si tu préfères.

💡 Un moodboard est un montage de différents éléments graphiques qui compile toutes les sources d’inspiration d’une personne. Ce tableau permet de développer les idées créatives, mais aussi de les éclaircir.

En gros, ça va me permettre de présenter la source du projet afin de vérifier que je pars bien dans la bonne direction.

moodboard audrey jean Joachim
moodboard anais vermeire

3 • La création

3a • Les couleurs et typographies

Ici, je commence à rentrer dans le détail de la création. Et à cette étape entre en jeux 3 aspects :

• Le psychologique

Les couleurs et les typographies ont des significations. Donc pour tel projet, quelles sont les couleurs et les typographies les plus adaptées ? À savoir qu’il faut réfléchir à ce qui va parler non pas à son client, mais aux clients de son client.

Tu me suis ? 😄

• Le graphique

Les significations des couleurs, des typographies … c’est une chose, mais quelles couleurs s’accordent ou non ? Quelle typographie utiliser pour tel type de texte … ? etc…

• L’intuitif

Je suis de nature intuitive et je m’en sers énormément pour la création. C’est pour cela que je parle de “m’imprégner d’un projet”. Je le laisse m’envahir, pour le ressentir et pouvoir le retranscrire.

Je me sers donc des codes psychologiques et graphiques, mais je laisse aussi une grande part à mon intuition. À cette étape je ressors avec un assortiment de couleurs et un certain nombre de typographies. Ce n’est que plus tard, que je vais affiner la palette de couleur définitive et les typographies choisies.

3b • Le logo et ses déclinaisons

Griffoner.

C’est le terme qui me vient en premier quand je dois parler de cette étape. Car avant de sortir un logo fini, je griffone. Sur papier ou sur tablette. Ça dépend de mon envie du moment 🙃

Je griffone ce qui me vient, des dessins, du texte, des dessins et du texte, … Puis petit à petit j’affine, je peaufine, jusqu’à arriver à quelque chose où je me dis “ah ouai, c’est ça !” Une fois que j’ai l’idée, je la mets en forme sur logiciel.

Puis je créé les déclinaisons.

Et c’est ici que les typographies vont s’affiner également, car pour un logo avec du texte je vais tester les typographies que j’ai choisi avant, et je vais donc affiner mon choix. La typographie qui servira pour le logo, puis celles pour les titres, textes… Idem pour les couleurs, c’est à cette étape que je créé ma palette.

3c • Les éléments graphiques

Je viens agrémenter tout cela d’éléments graphiques qui vont être utiliser aussi pour l’univers visuel. Cela peut être des photographies, des illustrations, des icones … qui vont être personnsalisés en fonction du projet.

4 • La présentation du premier jet

Une fois que j’ai créé la base de l’univers ainsi que le logo et ses déclinaisons, je mets en forme un document de présentation qui présente :

• les choix que j’ai fais et pourquoi je les ai fais
• le logo et ses déclinaisons
• des mises en situation

Puis on se fait un petit briefing en visio afin que toutes les questions qui passent par la tête du/de la client.e puissent m’être posées et que j’y réponde en direct. Cela permet aussi de voir les pistes de modifications.

5 • Les modifications et le rendu final

Après le premier briefing, je vais donc apporter les modifications nécessaires s’il y en a. Puis je vais remettre en forme un document sensiblement pareil au premier afin de présenter la nouvelle version du projet. On va ne nouveau débriefer, et peut-être réapporter des modifications. Généralement, dans les contrats de prestation que je fais signer, il comprend jusqu’à 3 modifications majeures.

Et lorsque le projet est validé définitivement, je créé un dossier avec tous les éléments du projet :

• Le logo et ses déclinaisons, dans divers formats (web et print)
• Les typographies
• Quelques éléments graphiques (icones, illustrations, photos … ← dépend du projet)
• La charte graphique
• Le brandboard

💡 Le brandboard (ou planche de style) est un document qui reprend en une page tous les éléments graphiques de l’identité visuelle. Ce document est une version très synthétique de la charte graphique qui détaille toutes les consignes d’utilisation de chaque élément.

breadboard mlb naturopathie
brandboard living stones

→ À savoir,

Je créé un espace personnalisé pour chaque nouveau client.e.

Il permet d’avoir un aperçu global de tous les éléments nécessaires (agenda, to do, questionnaire, étapes du projet en cours, livrables, ressources complémentaire, FAQ …)

Voilà à quoi ils ressemblent 👇

espace notion personnalisé - azana - justine putigny

Voilà pour le process de création d’une identité visuelle.

Pour une création complète il faut compter 4 à 8 semaines en fonction des projets.

Certaines étapes sont plus longues que d’autres. Puis il faut aussi compter les temps d’attente avant de pouvoir faire des briefings.

Si jamais ça t’a donné envie de construire ou reconstruire ton univers, tu peux me contacter afin que tu me parles de ton projet et qu’on voit ce qu’on peut mettre en place 🙂

5 raisons de créer une identité visuelle

5 raisons de créer une identité visuelle

Identité visuelle par ci, identité visuelle par là.

Tu te demandes peut-être pourquoi tu en entends parler autant.

Et surtout pourquoi ça à l’air important de construire la tienne ?

Qu’est ce qu’une identité visuelle peut t’apporter concrètement ?

1 • Une image professionnelle

Rappelons-le, l’identité visuelle fait partie intégrante de ton image de marque. Et l’image de marque étant tout simplement l’image qui va être perçue par les consommateurs. Autrement dit, ce que les gens vont penser de ton entreprise.

L’identité visuelle va être la partie visible à l’oeil de ton image de marque. Et on sait l’importance que l’apparence visuelle peut avoir.

Une identité visuelle propre, claire et personnalisée, apportera un sentiment de confiance et de professionnalisme aux yeux des consommateurs. Et forcément, des consommateurs qui pensent que tu es professionnel.le et qui ont déjà une part de confiance, achèteront plus facilement.

2 • Attirer les bons clients

Ce que j’entends ici, ce sont les clients avec qui tu souhaites travailler. Vraiment.

Travailler son identité visuelle ce n’est pas créer un univers pour soi. Enfin si, un peu quand même. Mais c’est surtout créer un univers qui va parler à ta cible. Autrement dit, si tu souhaites travailler avec/pour les enfants, tu n’auras pas le même univers visuel que si tu souhaites travailler avec/pour les personnes âgées car tu ne vas pas vouloir interpeller la même cible.

Donc, construire une identité visuelle réfléchie et cohérente, c’est réussir à attirer les bons clients.

3 • Augmenter ton chiffre d’affaires

Ici c’est tout simplement la suite logique des 2 points précédents.

Et bien oui. Car si ton image est professionnelle, qu’elle inspire confiance et qu’en plus de ça, les personnes que tu attires sont les bonnes personnes, alors c’est Bingo ! Ton chiffre d’affaires va donc forcément augmenter puisque tu toucheras plus facilement ta cible de clients et qu’ils seront plus à même d’acheter tes produits et/ou services.

Stat’ : Une bonne identité visuelle peut augmenter le chiffre d’affaires de 24%

4 • communiquer de manière naturelle

Si ton image est cohérente avec toi, ton entreprise et tes valeurs alors tu te sentiras beaucoup plus alignée avec cette image de marque. Par conséquent tu communiqueras beaucoup plus facilement.

Tu n’auras plus “honte” de donner tes cartes de visite.
Tu seras fières de parler de ton site internet.
Tu auras pleins d’idées pour créer des supports de communication (stickers, étiquettes, enveloppes, carte de visite, goodies etc…)

Et donc tu vas devenir omniprésente visuellement à tel point que ton image restera ancrée dans l’esprit des gens.

Ce qui amène sur le 5ème point :

5 • Une meilleure visibilité

En ayant une identité visuelle personnalisée et avec laquelle tu te sens alignée, ta communication sera plus facile, plus fluide et plus vaste. De plus, tu seras plus facilement reconnaissable de par son aspect personnalisé. Petit à petit, tu resteras marqué.e dans l’esprit des gens, tout comme l’on fait Coca-Cola, ou encore McDonald. Et on pensera alors rapidement à toi quand on chercher un service et/ou produit que tu proposes.

Stat’ : Le cerveau humain retient 80% des informations visuelles contre 15% des informations écrites

Construire son identité visuelle à un coût, mais comme tu peux le constater, le retour sur investissement est vraiment très efficace 👌

 

👉 Tu as bidouillé ton identité visuelle et tu souhaites l’avis d’une experte → Je réalise l’audit de ton univers

👉 Tu n’as pas encore d’identité visuelle ou tu souhaites la refondre totalement → Je construis ton univers sur mesure

Comment construire ton identité visuelle et booster ton entreprise ?

Comment construire ton identité visuelle et booster ton entreprise ?

Dans cet article je vais te donner les étapes clés pour construire ton identité visuelle.

Mais avant toutes choses, qu’est ce que l’identité visuelle ?

Si tu es encore un peu perdu avec ce terme, tu peux télécharger l’e-book que j’ai créé dans l’optique de tout t’expliquer.

Maintenant que tu es au clair avec la notion d’identité visuelle, je peux te transmettre les étapes clés pour la construire 🚀

1 – Les questions à se poser

Dans un premier temps il falloir que tu répondes à un certains nombre de questions qui vont te permettre, grâce aux réponses que tu donneras, d’avoir les clés principales pour ta recherche d’univers.

Ces questions, tu peux les retrouver dans l’article « Les questions à se poser avant de construire son identité visuelle »

2 – Le choix de tes couleurs

Maintenant que tu as répondu aux diverses questions, tu as normalement fait ressortir des mots clés, des valeurs, des adjectifs représentant ton entreprise.

Ce sont ces mots clés qui vont te permettre de déterminer les couleurs que tu vas choisir pour ton identité visuelle.

En effet, chaque couleur à une signification propre, et elles doivent être choisies judicieusement.

 

Combien choisir de couleurs et comment les choisir ?

Pour le nombre de couleur, tu en choisiras entre 3 et 5 maximum.

Et pour le comment ?

> Sélectionne dans un premier temps ta couleur principale.

Pour cela regarde quelle est la valeur qui ressort le plus dans les réponses que tu as écris aux questions de la 1ère partie ces étapes de construction et regarde la ou les couleurs qui correspondent le plus.

> Ensuite tu vas sélectionner ta seconde couleur

Et pour cela tu vas choisir une couleur qui va venir trancher avec la 1ère, qu’elle soit complémentaire tout en restant bien sûr cohérente avec ton message.

> Puis tu viendras ajouter une 3ème couleur

Elle permettra de lier les 2 premières. Encore une fois vérifies bien ce qu’elle représente pour rester cohérent.

> Enfin, tu sélectionnes 2 dernières couleurs,

Une assez claire et neutre qui va te permettre d’ajouter de la profondeur.
La seconde quant à elle sera une couleur foncée qui sera principalement utilisée pour ton texte.

Pour terminer la mise en place de ta palette de couleurs, tu vas déterminer la proportion de chaque couleur.

C’est à dire quelles couleurs seront le plus utilisées et celles qui viendront les accompagner.

Tu choisiras donc 2 couleurs dominantes, en veillant à ce quelle reflète bien ton image de marque.
La 3ème sera celle qui viendra compléter les premières et accentuer certains éléments clés.
La 4ème permettra de mettre en avant les éléments importants tel qu’un bouton sur ton site internet
Et dernièrement celle qui sera présente en petite touche, souvent la couleur la plus foncé qui te servira pour ton texte.

Que signifie chaque couleur ?

Pour réussir à sélectionner tes couleurs, tu peux te rendre sur l’article « Le choix des bonnes couleurs pour son image de marque » qui répertorie les diverses couleurs et leurs significations. Tu pourras alors déterminer celles qui représentent le mieux les valeurs de ton entreprise.

Comment construire sa palette ?

Ok, c’est bien jolie tout ça, mais comment je fais pour choisir ma couleur exacte ? Comment je peux visualiser les couleurs ensemble ?

Pour ça, je t’invite à te rendre sur le site Adobe Color qui propose une roue chromatique sur laquelle tu peux jongler avec les couleurs, les voir les unes à côté des autres.

Egalement, tu auras les codes de tes couleurs qui seront à garder précieusement.

→ C’est quoi le code couleur ?

C’est le code qui commence par un # suivi de chiffres et/ou lettres.

Chaque code est propre à chaque couleur et surtout les codes sont universels.

Donc que tu utilises photoshop, canva, si tu engages un graphiste, un webdesigner … ce sont ces codes que tu devras fournir pour retrouver à chaque fois LA bonne couleur.

3 – Le choix des typographies

Avant de les choisir je vais déjà t’apprendre quelles sont les différentes sortes de typographies et ce que chacune d’entre elles faire ressortir comme sentiments.

Comme tu n’es pas ici pour apprendre à devenir graphiste, je vais passer toute la théorie sur la création des typographies et on va passer directement aux différents types qu’il existe.

Les typographies serif (ou à empattements)

Les empattements sont les petits traits qui « dépassent » au bord des lettres. Et donc, toutes les typographies qui ont ces empattements sont appelés des typographies Serif.

Elles représentent l’élégance, la rigueur, la fiabilité, le haut de gamme.

Une typographie Serif connue de tous et toutes :

Times New Roman

Les typographies sans serif (ou sans empattements)

Tu l’auras donc compris avec l’explication des empattements que je t’ai faite avant, les typographies sans Serif sont celles qui n’ont pas les empattements sur les lettres.

Ces typographies représentent la simplicité, la neutralité, le minimalisme, l’audace, la douceur, le dynamisme.

Elles sont beaucoup utilisées pour l’écriture de texte car elles sont plus facile à lire sur de longs paragraphes que les autres typographies.

Une typographie sans Serif connue de tous et toutes :

Arial

Les typographies manuscrites

A ne pas confondre avec les typographies scriptes que l’on verra juste après.

Les typographies manuscrites ont, comme leur nom l’indique, une grande ressemble avec une écriture manuelle.

Ce sont des écritures à utiliser avec parcimonie (couverture d’un livre, design d’affiche, logo…) car en effet, un texte entier serait assez difficile à lire et on aurait tendance à vite abandonner la lecture.

Ces typographies représentent la créativité, la singularité, l’originalité.

Les typographies scriptes

Ces typographies imitent l’écriture cursive. Elles sont divisées en 2 catégories : formelles et informelles.

Les formelles sont celles qui vont rappeler les écritures incroyables du 17/18ème siècle, avec des boucles et des fioritures.

Les informelles sont apparues plus tard, elles sont plus modernes et plus lisibles.

Ces typographies représentent l’élégance, l’intemporalité, la créativité, la féminité, le sentiment artistique.

Les typographies display (ou fantaisie)

Tu l’auras compris avec leur nom, ce sont les typographies plus particulières, décoratives.

Elles sont beaucoup utilisées pour la création de logo, les titres sur des affiches …

En aucun cas on écrira un texte complet avec puisque cela sera quasi illisible.

Ces typographies représentent l’originalité, la flexibilité, la créativité et mettent l’accent sur le côté unique

Maintenant que tu connais les différents types de typographies, nous allons regarder ensemble les autres aspects d’une typographie et leurs impacts.

Car si une typographie en elle-même dégage certains ressentis, si elle est écrit en light ou en bold, si elle est en minuscule ou en majuscule etc, auront des impacts encore plus fort sur le message à transmettre.

L’épaisseur

→ Light, bold, semi-bold, medium, …

En fonction de l’épaisseur une typographie n’exprimera pas la même chose.

Light : délicatesse, douceur

Medium : Neutre, rassurant

Bold : Audace, puissance

L’espacement

L’espacement va être l’écart entre chaque lettre.

Condensed : Impression d’écrasement → confiance, vintage

Regular : Impression d’équilibre → Lisible, harmonie

Extended : Impression d’étirement → Haute de gamme, chic

La casse

La casse est en fait la distinction entre les minuscules et les majuscules.

minuscule : Informel, humain

MAJUSCULE : CLASSIQUE, SOLIDE

> Combien de typographies choisir ?

Si pour les couleurs ont peut en choisir jusqu’à 5, ici nous allons nous contenir à 2 voire 3 maximum de typographies.

→ Je te conseille une typographie sans serif pour tes textes.

Comme on l’a vu plus haut, ces typographies sont plus facile à la lecture et donc plus adaptées pour des textes.
Que ce soit les textes sur ton site internet, dans un carrousel Instagram ou encore dans un e-book.

→ Ensuite tu pourras choisir une autre typographie pour tes titres

Elle pourra également te servir pour mettre en avant un mot important par exemple.

Ici tu pourras choisir une typographie Serif, scripte ou manuscrite.

Attention tout de même à ce qu’elle reste facilement lisible.

Je te déconseille de choisir une typographie display, qui pourra être difficile à utiliser. Celle-ci sont plus souvent utilisées pour les logos.

→ Tu peux éventuellement choisir une 3ème typographie

Pour tes sous-titres ou aussi pour la mise en avant de certains mots clés ou mots importants.

 

Le tout est de faire attention à leurs connotations afin qu’elles restent en accord avec le.s message.s que tu souhaites transmettre

> Où trouver des typographies ?

Il existe beaucoup de site internet où tu pourras trouver des typographies, mais attention !

→ Premièrement, si tu télécharges des typographies gratuites, vérifie la licence afin que tu puisses l’utiliser librement à titre commercial

→ Pour les typographies payantes, fais également attention aux licences que tu choisis, et surtout n’achètent pas de typographies sans être sûr de tes choix. Ce serait gâcher de l’argent.

Tu peux te rendre sur des sites comme Google Fonts, Dafont, Font squirrel, qui sont des sites où tu pourras télécharger des typographies gratuitement.

Tu peux aussi te rendre sur pixelsurplus, myfonts, fontfabric

Petit conseil supplémentaire, pense bien à vérifier si la police comprend bien tous les caractères.
Les lettres, mais également les accents, les symboles (#@&…) et les chiffres.

4 – Passer à l’action

Tu veux passer à l’action mais du n’as pas le temps ?

Tu as la flemme ?

Tout ça te paraît énorme et tu as peur de ne pas t’en sortir ?

Bien que mes explications te paraissent clair, tu ne sais pas par où commencer ?

No panique ! Je peux t’aider à construire une identité visuelle aux p’tits oignons.

Qu’est ce que Canva a de si magique pour que je l’utilise en tant que graphiste ?

Qu’est ce que Canva a de si magique pour que je l’utilise en tant que graphiste ?

Ouuuh, j’en vois déjà qui vont vu ce titre et qui ont crissé des dents

Ou d’autres qui ce sont dit “hein ? mais de quoi elle parle ? J’ai toujours entendu qu’un.e graphiste n’utilise pas Canva?!”

Oui je suis graphiste, oui j’utilise Canva.

Mais attention, je ne l’utilise pas pour créer un logo par exemple. On est bien d’accord que pour mes projets de graphisme pure je vais utiliser des logiciels tel qu’Illustrator, Photoshop etc.

Déjà, Canva c’est quoi ?

→ C’est un outil qui permet de mettre en forme des visuels divers et variés. Et il peut s’utiliser autant à titre professionnel qu’à titre personnel.

Visuels de post Instagram, mise en page d’ebook/workbook, cartes de visite, affiches, faire-part, bons cadeaux, CV …

→ C’est également un outil qui permet d’imprimer certains de ces visuels sur divers supports

Cartes de visites, flyers, t-shirt, plaquettes, faire-part …

→ Canva a aussi un outil de programmation, qui permet donc comme son nom l’indique, de programmer certains visuels en post de réseaux sociaux

Instagram, Facebook, Pinterest …

Alors pourquoi utiliser Canva en tant que graphiste alors que la création de visuels peut être réalisé avec des outils tel que Photoshop par exemple ?

Avant de répondre à cette question je vais d’abord te dire de qu’elle manière j’utilise Canva, tout du moins pour quel type d’utilisation.

Canva me sert au quotidien pour :

La création de mes visuels de réseaux sociaux → post, story, reels Instagram, épingles Pinterest

La création de mes freebies → Les e-books que j’ai créé et que tu peux retrouver en téléchargement sur mon site ont été créés avec Canva

→ Par où commencer pour construire une identité visuelle unique et percutante ?

→ Les réseaux sociaux : utiliser les bonnes dimensions pour une image plus professionnelle

→ Quelques idées de posts Instagram récurrents pour lesquels il est judicieux de créer des templates

Les documents de présentation des projets de mes clients → Quand je travaille sur un projet client, la création d’un logo par exemple, je remets toujours des documents type livret pour présenter le projet (en cours et/ou terminé). Ce document de présentation je le créé avec Canva.

Ça ce sont les principales utilisations que j’ai de Canva.

Maintenant pourquoi ?

Le gain de temps

Je dirais que c’est LE gros point pour lequel j’utilise Canva à l’heure actuelle.

Simple et intuitif

Pas besoin d’utiliser un outil tel que Photoshop qui est complexe lorsqu’on ne le connaît pas du tout. Qui en plus coûte cher et qui est un logiciel à installer dans son ordinateur et qui prend de la place.

Canva est ultra rapide et facile à manier. Il est en ligne donc ne prend pas de place dans ton ordinateur. Côté tarif, il y a une version gratuite qui permet déjà un grand nombre de possibilité, puis une version payante relativement abordable puisqu’elle est à 11,99€/mois. Et crois-moi, quand on a une utilisation très fréquente de Canva, ce prix est largement raisonnable.

Les templates

Avec Canva tu peux créer des templates. Autrement des visuels de base qui vont ensuite te servir pour créer tes visuels définitifs.

Par exemple, pour un post Instagram récurrents, tel que la présentation d’un nouvel article de blog, des avis clients, une citation etc, tu peux créer un visuel de base puis le dupliquer afin de modifier l’essentiel.

Cela va permettre 3 choses : gain de temps pour toi, homogénéisation de ton compte Instagram, facilité de recherche pour ta communauté

Voici un petit exemple afin que ce soit plus parlant, où tu peux voir à gauche mon templates pour la présentation de mes articles de blog et à droite 3 déclinaisons. Je n’ai eu que le texte du titre de l’article à modifier et cela m’a donc prit 20 secondes par post pour changer le titre et exporter le visuel 👇

Le redimensionnement

Une autre astuce sympa et pratique avec Canva, le redimensionnement d’un visuel qui permet de dupliquer un visuel déjà créer dans un autre format sans avoir à le refaire en entier.

Prenons encore un exemple pour imager cela. Tu créer un post Instagram pour présenter les avis de tes clients et tu aimerais aussi partager ce visuel en story.

Tu aimerais que ce visuel en story soit le même que ton post afin que cela reste cohérent.

Et bien au lieu d’ouvrir un visuel vierge et de recréer de A à Z, Canva te permet de dupliquer celui que tu avais créer en post de feed pour te le mettre au format story. Il ne reste plus qu’à remanier un petit peu tes éléments et le tour est joué.

→ Encore du gain de temps

 Dans l’exemple ci-dessous j’ai pris mon templates original au format feed Instagram 1080 x 1350 à gauche, puis j’ai demandé à Canva de redimensionner au format story 1080 x 1080 au milieu, et je n’ai eu qu’à grandir mes éléments et déplacer mon petit « @azana.justine » en bas de la page. Cela m’a prit moins d’une minute. Maintenant j’ai un template pour mon feed et un pour mes storys et cela me prendra 20 secondes pour chacun d’entre eux lorsque je voudrais les dupliquer pour un article de blog en particulier. 

Les éléments

Canva propose une galerie d’éléments assez énormissime. Ce que j’entends par éléments ce sont des photos, des vidéos, des illustrations, des icônes etc.

Ces éléments sont libre de droit ce qui permet de les utiliser pour la création de tes visuels sans te poser la question si tu peux ou non l’utiliser.

Ensuite tu peux aussi bien sûr importer tes propres éléments dans ton espace Canva afin de les ajouter également à tes visuels. Que ce soit ton logo, des photos, des illustrations …

Alors voilà, oui je suis graphiste et oui j’utilise Canva mais je ne le cache pas et n’ai pas peur de le cacher.

On court tous après le temps et très sincèrement ce serait idiot de ma part de dire “non mais tu comprends je suis graphiste alors j’utilise pas d’outil comme ça”. Canva me fait gagner un temps précieux et je ne cracherais dessus pour rien au monde.

Preuve en est, j’ai créé une formation pour t’apprendre à utiliser cet outil afin de te permettre à toi aussi de gagner un temps précieux et de créer des visuels de qualité pour ta communication 🥳

C’est pas merveilleux ?

Qu’est ce que t’en penses ?

Ça te dirait de savoir utiliser Canva sur le bout des doigts ?

De gagner quelques heures par mois ?

Et même d’apprendre à construire ton identité visuelle afin d’avoir une communication professionnelle ?

 

Pour découvrir l’intégralité de la formation, c’est par ici 👇
Quelles typographies choisir pour ton entreprise, et comment les choisir ?

Quelles typographies choisir pour ton entreprise, et comment les choisir ?

Dans cet article nous allons voir ensemble comment choisir les bonnes typographies pour ton identité visuelle.

Au même titre que les couleurs que nous avons vu dans l’article « Le choix des bonnes couleurs pour ton image de marque », les typographies apportent des sentiments différents en fonction de celles que tu vas choisir.

Pour cela, je vais diviser cet email en 4 parties :

  • Les familles de typographies
  • Les aspects des typographies
  • Combien de typographies choisir
  • Où trouver des typographies

Normalement après cet article, tu pourras choisir aisément des typographies qui correspondent à ton entreprise 💪

Les familles des typographies

Les typographies Serif (ou à empattements)

Les empattements sont les petits traits que tu vois ici. Et donc, toutes les typographies qui ont ces empattements sont appelés des typographies Serif.

Elles représentent l’élégance, la rigueur, la fiabilité, le haut de gamme.

Une typographie Serif connue de tous et toutes : Times New Roman

Les typographies sans Serif (ou sans empattements)

Tu l’auras donc compris avec l’explication des empattements que je t’ai faite avant, les typographies sans Serif sont celles qui n’ont pas les empattements sur les lettres.

Ces typographies représentent la simplicité, la neutralité, le minimalisme, l’audace, la douceur, le dynamisme.

Elles sont beaucoup utilisées pour l’écriture de texte car elles sont plus facile à lire sur de longs paragraphes que les autres typographies.

Une typographie sans Serif connue de tous et toutes : Arial

Les typographies manuscrites

A ne pas confondre avec les typographies scriptes que l’on verra juste après.

Les typographies manuscrites ont, comme leur nom l’indique, une grande ressemble avec une écriture manuelle.

Ce sont des écritures à utiliser avec parcimonie (couverture d’un livre, design d’affiche, logo…) car en effet, un texte entier serait assez difficile à lire et on aurait tendance à vite abandonner la lecture.

Ces typographies représentent la créativité, la singularité, l’originalité.

Les typographies scriptes

Ces typographies imitent l’écriture cursive. Elles sont divisées en 2 catégories : formelles et informelles.

Les formelles sont celles qui vont rappeler les écritures incroyables du 17/18ème siècle, avec des boucles et des fioritures.

Les informelles sont apparues plus tard, elles sont plus modernes et plus lisibles.

Ces typographies représentent l’élégance, l’intemporalité, la créativité, la féminité, le sentiment artistique.

Les typographies Display (ou fantaisie)

Tu l’auras compris avec leur nom, ce sont les typographies plus particulières, décoratives.

Elles sont beaucoup utilisées pour la création de logo, les titres sur des affiches … En aucun cas on écrira un texte complet avec puisque cela sera quasi illisible.

Ces typographies représentent l’originalité, la flexibilité, la créativité et mettent l’accent sur le côté unique

Les aspects des typographies

L’épaisseur

→ Light, bold, semi-bold, medium, …

En fonction de l’épaisseur une typographie n’exprimera pas la même chose.

Light : délicatesse, douceur

Medium : Neutre, rassurant

Bold : Audace, puissance

L’espacement

L’espacement va être l’écart entre chaque lettre.

Condensed : Impression d’écrasement → confiance, vintage

Regular : Impression d’équilibre → Lisible, harmonie

Extended : Impression d’étirement → Haute de gamme, chic

La casse

La casse est en fait la distinction entre les minuscules et les majuscules.

minuscule : Informel, humain

MAJUSCULE : Classique, solide

Combien de typographies choisir ?

Si pour les couleurs ont peut en choisir jusqu’à 5, ici nous allons nous contenir à 2 voire 3 maximum de typographies.

→ Je te conseille une typographies sans serif pour tes textes. Comme on l’a vu plus haut, ces typographies sont plus facile à la lecture et donc plus adaptées pour des textes. Que ce soit les textes sur ton site internet, dans un carrousel Instagram ou encore dans un e-book.

→ Ensuite tu pourras choisir une autre typographie pour tes titres, qui pourra également te servir pour mettre en avant un mot important par exemple. Ici tu pourras choisir une typographie Serif, scripte ou manuscrite. Attention tout de même à ce qu’elle reste facilement lisible. Je te déconseille de choisir une typographie display, qui pourra être difficile à utiliser. Celle-ci sont plus souvent utilisées pour les logos.

→ Tu peux éventuellement choisir une 3ème typographie, éventuellement pour tes sous-titres ou aussi pour la mise en avant de certains mots clés ou mots importants.

Le tout est de faire attention à leurs connotations afin qu’elles restent en accord avec le.s message.s que tu souhaites transmettre

A quel endroit trouver les typographies ?

Il existe beaucoup de site internet où tu pourras trouver des typographies, mais attention !

→ Premièrement, si tu télécharges des typographies gratuites, vérifies la licence afin que tu puisses l’utiliser librement à titre commercial

→ Pour les typographies payantes, fais également attention aux licences que tu choisis, et surtout n’achètent pas de typographies sans être sûr de tes choix. Ce serait gâcher de l’argent.

Je t’invite à te rendre sur des sites comme Google Fonts, Dafont, Font squirrel, qui sont des sites où tu pourras télécharger des typographies gratuitement.

Dans Dafont par exemple, tu pourras sélectionner dans les options « domaine public / 100% gratuit » afin d’être sûr de choisir des typographies que tu as le droit d’utiliser librement. Egalement je te conseille de cliquer sur « accents » et « euro » afin que ça te propose des typographies qui contiennent les accents et les symboles de type €$#& …

En ce qui concerne les typographies Google Fonts, tu auras l’avantage de pouvoir les utiliser sur Canva sans avoir à utiliser la version payante du logiciel étant donné que la grande majorité des polices Google sont automatiquement dans Canva. Alors que pour les autres polices, tu seras obligée d’avoir la version payante de Canva pour pouvoir les importer et les utiliser.

Les questions à se poser avant de construire son identité visuelle

Les questions à se poser avant de construire son identité visuelle

Avant de construire ton identité visuelle, de te jeter dans le grand bain en choisissant des couleurs, des typographies, en créant ton logo etc… il y a un certains nombres de questions à te poser, de réflexions à avoir afin de partir sur la bonne voie et que ton identité visuelle représente ton entreprise et transmette réellement le message et les valeurs souhaités.

Quels produits/services proposes-tu ?

Si tu vends des chaussures de luxe pour femme ou si tu proposes des services de coaching aux entrepreneurs ou si tu ouvres un fastfood, cela n’aura pas du tout le même impact sur la création de ton identité visuelle. Imagines Dior avec une identité visuelle tel que McDonald ou l’inverse, ce serait étrange, non ?

Demandes-toi quelle est ta cible ?

De la même manière, si tu cibles des femmes de + de 50ans, des adolescents, des couples, des entrepreneurs, des particuliers … tu ne communiqueras pas de la même manière et ton identité visuelle ne sera clairement pas étudier de la même façon.

Listes les valeurs de ton entreprise ?

Il est important ici de réfléchir aux 3 types de valeurs :

• morales → la loyauté, l’esprit d’équipe…

• sociales → écologie, éthique, santé …

• professionnelles → qualité, innovation, savoir-faire …

Et ici encore une fois, si tu as des valeurs écologiques au sein de ton entreprise et que tu souhaites mettre cela en avant, ta communication devra être en accord avec cela. Au même titre que si tu as créé un produit innovant et que c’est cet aspect que tu veux mettre en avant.

Qui sont tes concurrents ? Et quel univers se dégage-t’il généralement dans ta niche ?

Pour construire ton identité visuelle, je t’invite à faire la liste des tes concurrents et à regarder leurs identités visuelles. Non pas pour copier attention ! Mais pour t’en inspirer ET t’en différencier.

En effet, le fait de voir ce qui se fait dans ton domaine va te permettre de rester cohérent pour les consommateurs en t’en inspirant. Mais cela te permettra également de t’en différencier afin de sortir du lot et d’être remarqué.

Qu’est ce qui te différencie de tes concurrents ?

Egalement, une fois que tu auras listé tes concurrents, demandes-toi ce qui t’en différencie afin de mettre cet/ces aspect.s en avant.

Tu proposes un services supplémentaires ?

Tu utilises des matériaux différents et meilleurs à l’environnement ?

Peu importe ce qui te différencie d’eux, cela sera probablement un point positif pour développer ton business et il sera alors important de le mettre en avant.

Une fois que tu auras répondu à ces questions tu pourras alors te pencher sur ton image de marque et, entre autres, sur ton identité visuelle.

Tu pourras choisir des couleurs non pas parce qu’elles te plaisent mais parce qu’elles sont cohérentes. D’ailleurs je t’ai rédigé un article il y a quelques temps pour t’aider → « Le choix des bonnes couleurs pour son image de marque »

Tu pourras choisir tes typographies, le style de visuels que tu vas utiliser (photographies, icônes, formes…) etc.

error: Ce contenu est protégé car il appartient à Azana 😉